• C'est la Vie - Méthode Colin - 2 versions à 3 semaines d'intervalles

    Une nouvelle version - le 19/11/2014

    J'ai souhaité effacer ces hésitations qui m'handicapent. Donc, j'ai retravaillé chaque jour ce morceau, jusqu'à le dominer au point de passer le cap du stress.

    Je ne sais pas si j'ai totalement réussi, mais lors de mon jeu, j'ai réellement senti une différence. Et, je compte continuer à le jouer pour m'améliorer encore.

     

     

    J'ai trouvé ce morceau intéressant. Je l'ai répété moult fois pour arriver à le jouer de façon fluide. Mais, dès que l'enregistreur est enclenché, la donne est différente. J'espère qu'un jour j'arriverai à dominer mon trac.

    J'essaie de mettre en application tous les bons conseils qui m'ont été donnés, tels que la liaison des notes, la lecture anticipée, la confiance en soit (qui n'est envisageable que si l'on connaît très bien le morceau, d'où cet intense travail préalable). Mais, l'enregistrement est une difficulté à part entière. Ceci dit, c'est réellement un excellent moyen de travailler le programme à fond. Donc, je m'accroche et espère.

     

    « Si j'osais vous dire - Méthode ColinPrendre conscience des petits bonheurs - Méthode Colin »

  • Commentaires

    11
    Vendredi 12 Décembre 2014 à 11:18

    Merci Girafelle, tu es gentille.

    10
    Vendredi 5 Décembre 2014 à 02:46

    Ta persévérance et ton travail acharné ont porté fruits Chanice. Bravo pour ton interprétation. Tu peux être fière de toi. cool

    9
    Jeudi 20 Novembre 2014 à 17:20

    Merci, Dionisia.

    Je pense répéter ce morceau régulièrement (comme bien d'autres d'ailleurs).

    Et, tes nombreux conseils m'ont été précieux. Tout comme ceux de Gaëlle, je les ai imprimés pour me les rappeler de temps à autre.

    A bientôt.

    8
    Jeudi 20 Novembre 2014 à 01:02

    Et bien, Chanice, un très grand bravo pour ta persévérance et pour avoir encore et encore retravaillé ce morceau. On te sent vraiment beaucoup plus à l'aise et tu joues le morceau avec beaucoup plus d'assurance. C'est vraiment plus agréable à écouter. coolhe

    7
    Mercredi 19 Novembre 2014 à 19:55

    Quand je vois les si belles mélodies que tu joues, je suis bien sûre que tu n'es pas paresseuse.

    Ceci dit peu importe quand tu passes, ta visite me fait toujours plaisir.

    Merci pour ton appréciation quant à mon travail fourni. C'est vrai que j'ai très envie d'y arriver et de m'améliorer. Certes, le chemin est encore très, très long.

    J'ai souri en lisant tes propos sur le métronome, j'avais l'impression que c'était moi qui m'exprimais.

    C'est vrai qu'à force d'écouter les conseils de Gaëlle, mais aussi de Dionisia et bien d'autres, j'ai pris conscience de l'importance d'utiliser ce "métronome" et d'en faire un "ami". Donc, je l'utilise mais de temps en temps, je fais une pause en disant les notes à voix hautes.Car, comme toi, je dois avouer qu'au bout d'un moment, il me tape également sur les nerfs. Alors, pour les répétitions des passages difficiles, je le mets à 2 et puis quand cela va mieux, je préfère le mettre à 1. 

    J'arrive de mieux en mieux à être en phase avec lui. Nous ne sommes pas encore intimes, mais, une véritable amitié se profile entre lui et moi.oops

    Bon ! à toi également, Girafelle, bonne continuation.

    6
    Mardi 18 Novembre 2014 à 20:15

    Bon, j'arrive et tout a encore été dit...suis paresseuse ou quoi?  wink2

    Primo, je constate que tu travailles très très fort à améliorer ta façon de jouer. Ça se voit et ça s'entend surtout sur le fait de lier beaucoup plus les notes. Côté hésitations, il y en a encore mais ce qui m'a le plus frappée, c'est le tempo qui varie tout au long du morceau. Essaie de chanter la mélodie dans ta tête ou tout haut pendant que tu joues, ça devrait t'aider à être plus constante de ce côté. Bien sûr, le métronome est ton meilleur allié et j'en sais quelque chose. À mes débuts, je détestais utiliser ce machin mais à force de lire les commentaires de Gaëlle sur ce sujet, j'ai pris la décision de l'utiliser durant l'apprentissage complet du morceau. En faisant ainsi, je suis arrivée à l'apprivoiser et maintenant, c'est un ami et je l'aime lolll wink2 Je mets son volume à 2 ou 3 car plus fort, il me tape sur les nerfs,  sarcastic je l'aime bien mais pas besoin d'exagérer sa présence hein? wink2

    Bonne continuité Chanice, j'admire ta persévérance. yes

    5
    Lundi 10 Novembre 2014 à 11:49

    Merci Alba pour ton commentaire. Je comprends ton approche. Avec le temps, j'espère y arriver.

    Cela prendra le temps qu'il faut, mais, je vais persévérer.

    Quand je vois ce que tu fais, je ne peux être qu'encouragée...

    4
    Dimanche 9 Novembre 2014 à 21:53

    Je sais ce que c est que de bloquer sur la caméra moi Des que je l'enclenche je bug un long moment et puis je finit par l'oublier au bout de plusieurs minutes en me concentrant sur la mélodie en essayant des nuances pour moi ça marche en tout les cas 

     

    3
    Lundi 3 Novembre 2014 à 11:43

    Merci à toutes deux pour votre visite, votre écoute et également vos conseils. Ils sont précieux, car sinon on pourrait avancer sans se rendre compte qu'on dérive.

    Suzypian

    Il me semblait avoir noté deux petites hésitations, mais le "trop d'hésitations" m'a surprise. J'ai donc regardé à nouveau ma vidéo, avec attention. Bien-sûr, j'accepte ta remarque.

    J'en déduis simplement qu'à force de jouer et de rejouer pour enregistrer et réenregistrer un morceau, on n'a plus le bon regard.

    Conclusion : c'est comme lorsque je travaillais, j'attendais le lendemain ou le surlendemain avant de relire mes rapports, pour avoir un autre regard sur ce que j'avais écrit. Je me dois d'appliquer la même méthode : enregistrement, pause de quelques jours, puis je visionne à nouveau, avant de décider si oui ou non je publie. Et, si nécessaire, je recommence autant de fois que nécessaire.

    Ton encore "un petit chouilla" m'a fait sourire. Tout d'abord, parce que c'est une expression que j'utilise volontiers. Et, puis c'est un gentil encouragement. Je vais continuer à jouer ce joli morceau jusqu'à ce qu'il soit presque parfait. Enfin, presque (ce serait déjà bien).

    Encore merci de m'avoir donner ton avis et de m'encourager.

     

    Dionisia

    Ne soit pas désolée d'avoir pris le temps de me donner tous ces conseils. Je suis toujours très contente d'en recevoir. C'est bien le meilleur moyen d'avancer et de progresser. D'ailleurs, j'ai déjà mis en application certaines de tes méthodes.

    J'aimerais bien, un jour, jouer aussi bien que toi, mais pour cela, je dois m'armer de beaucoup de patience. J'en ai mais il me faut "doubler la dose".

    Pour répondre à ta question, oui, je m'enregistre plusieurs fois et je ne le fais que lorsque je me sens déjà à l'aise dans un morceau. Il y a déjà beaucoup de travail en amont. Mais, dès que j'enclenche mon enregistreur, il semble que mon cerveau se met sur la défensive et rien ne va plus. J'ai peur de l'erreur, je me mets à douter. Au final, ça se traduit par des hésitations.

    Bon, j'essaie juste d'expliquer ce qui se passe en moi. Bien entendu, ce n'est pas une excuse. Et, je te rejoins totalement dans tes conseils pour les enregistrements. Ça prendra le temps qu'il faut, mais je vais bannir tout hésitation.

    Ce n'est pas gagné et j'espère quand même pouvoir publier quelque chose un jour. Mais, comme tu dis : "c'est un autre moyen incitatif" pour travailler à fond.

    Pour le métronome ! Oui, j'essaie de m'en faire un ami. De temps en temps, j'alterne avec la diction des notes à voix hautes.

    Et, quand je suis lasse de répéter les morceaux en cours de travail. Je reprends les séries précédentes. Ça m'encourage.

     

    Donc, très contente de votre passage à toutes les deux !

    2
    Lundi 3 Novembre 2014 à 01:11

    Chanice, c'est vraiment du beau travail que tu as fait avec ce morceau, il n'est pas nécessairement facile, il est plus long et plus rapide que les slows antérieurs, les arpèges MG changent souvent, donc cela demande une bonne gestion des yeux et de l'anticipation.

    C'est tout à fait juste que l'enregistrement constitue une difficulté additionnelle et comme tu le soulèves, c'est un moyen qui nous incite à travailler à fond. Je ne sais pas comment tu procèdes pour tes enregistrements (un ou plusieurs), mais que penserais-tu d'essayer de reprendre tes enregistrements lorsque tu constates des hésitations jusqu'à ce qu'il n'y en ait plus? Ça peut être long, c'est beaucoup de travail, j'en sais quelque chose, mais je crois que c'est un autre moyen incitatif pour continuer à travailler un morceau parce que s'il y a des hésitations, c'est que le morceau n'est pas bien maîtrisé même si tu en connais bien le doigté. Enfin, pour ma part, c'est ce que je fais. Sans cela, je passerais au morceau suivant bien plus rapidement. J'apprendrais un tas de morceaux mais sans en maîtriser un bien à fond et ce serait bien triste.

    Et n'oublie pas non plus d'essayer de développer une très bonne complicité avec ton métronome!! C'est le secret pour la régularité. wink2

    Désolée pour mes longs discours, mais tout cela pour te dire un grand bravo pour tout le travail que tu as accompli !!! coolJe suis certaine que tu y mets tout ton possible. yes

     

     

    1
    suzypian
    Dimanche 2 Novembre 2014 à 21:59

    Bonsoir Chanice, je viens d'écouter ton interprétation et remarque que tu as déjà bien travaillé ce joli morceau mais je pense qu'il faut que tu le travailles encore un peu car il y a encore trop d'hésitations....... Encore un" petit chouilla" et il sera presque parfait!....... bon!.... C'est mon point de vue!..... 


    En tous cas...... Un grand bravo pour ta persévérance et ta nette progression. A bientôt. ..... Suzy

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :